top of page

La Fondation KYA forme les filles pionnières en énergie solaire

La Fondation KYA basée au Togo a lancé mardi à Lomé un programme de formation sur les énergies renouvelables. La première vague compte une vingtaine de jeunes filles bénéficiaires.


Elles recevront des cours théoriques mais surtout, s’appliqueront avec plusieurs travaux pratiques en vue de la maîtrise de l'installation des systèmes solaires photovoltaïques et la maintenance de ces systèmes.

Pour la Fondation KYA, la démarche vise à encourager les jeunes filles à se lancer dans les métiers des énergies renouvelables, réservés jusqu’ici aux hommes.

"Pour cette première vague, nous avons 20 filles qui seront bien encadrées pendant 3 mois de formations intenses", lance Sylvie Shikpe, directrice exécutive de la Fondation KYA.

Cette formation constitue la première vague d'une série de renforcement de capacités de la gente féminine ouverte par la Fondation KYA. Le défi est de former les jeunes filles à devenir les pionnières dans ce secteur crucial.

"Il y a aura beaucoup de sorties de terrain surtout en milieu rural pour faire des installations solaires. Ceci contribuerait à renforcer non seulement leur capacité à résister aux obstacles sur le terrain mais aussi, ajuster le format de la formation pour les prochains bénéficiaires", confie le Professeur Yao AZOUMAH, président du conseil d’administration de la Fondation KYA.

"Nous avons aujourd'hui à cœur de faire en sorte que l'accès au service énergétique ne soit plus un luxe pour qui que ce soit. Et pour atteindre cet objectif, nous avons besoin d'une ressource humaine qualifiée et il n'y a pas de raison que les femmes ne soient pas des techniciennes, ingénieurs dans notre domaine de haute qualité", ajoute Prof AZOUMAH, également Directeur Général de KYA-Energy Group.

La Fondation KYA s’engage ainsi à construire un avenir où les femmes joueront un rôle prépondérant dans la transition vers des énergies propres et durables.

96 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page