Rechercher
  • KYA-Energy GROUP

Croire au solaire… la recommandation de KYA-Energy Group


À Lomé, une entreprise fait parler d’elle depuis 2015. Positionnée comme un acteur majeur dans le secteur de l’énergie solaire, KYA-Energy Group est fondée et dirigée par le professeur Yao Azoumah. Cet enseignant-chercheur en génie énergétique est spécialiste en énergie solaire et en efficacité énergétique. Pour le Président Directeur Général de KYA-Energy Group, « ceux qui ne croient pas au solaire ont tort ». Pour preuve, le développement scientifique et technologique, incarné et promu sur place, va faire encore davantage chuter le prix du solaire et le rendra encore plus accessible aux populations.

À KYA-Energy Group, l’on croit que le Togo est sur la bonne voie dans l’atteinte de l’objectif 2030. « Le pays a pris la bonne option. Les différentes stratégies répondent aux besoins à tous les niveaux. Les kits solaires, par exemple, permettent d’apporter l’électricité directement dans les ménages ruraux. Pour les besoins communautaires, on peut compter sur des projets de constructions de minicentrales et pour les besoins industriels, sur des grandes centrales plus puissantes », fait remarquer le professeur Azoumah.

Dans cette stratégie nationale de couverture énergétique, KYA-Energy Group se positionne sur plusieurs segments. Pour l’installation et la maintenance des équipements, le groupe a formé environ 3 000 techniciens pour accompagner, par exemple, le projet CIZO. « Les renforcements de capacités sont indispensables pour atteindre les objectifs (100% de couverture en électricité au Togo). Il faut savoir installer les kits solaires, les lampadaires solaires, les systèmes de pompage à base du solaire et surtout les maintenir », insiste le professeur Azoumah.

Son entreprise assure le rôle d’ingénieur-conseil dans la construction de la centrale solaire de Blitta. Aussi, l’entreprise développe ses propres produits, notamment pour les utilisations productives (la transformation agroalimentaire, les moulins solaires, etc.).

« KYA-Energy Group accompagne très bien le gouvernement dans l’atteinte de ses objectifs à l’horizon 2030 », se réjouit le PDG de l’entreprise.


La recherche au service des énergies propres


Outre son positionnement comme acteur clé dans l’accompagnement de la stratégie nationale d’électrification au Togo, KYA-Energy Group est un laboratoire d’énergie verte. Présente au Bénin, au Burkina Faso, au Ghana et au Mali, l’entreprise ambitionne d’être championne des énergies vertes en Afrique. D’ailleurs, elle « pratique ce qu’elle prêche », soutiennent ses responsables. « Nous recyclons ce que nous produisons, en contractant avec deux entreprises de la place. À notre siège, nous fonctionnons exclusivement à partir du solaire, avec une production de 40kWc », précise le PDG du groupe. En effet, KYA-Energy Group fonctionne 24h/24 et 7/7 de manière autonome, en produisant de l’électricité pour son équipe, laquelle est constituée d’environ une quarantaine de personnes. Électricité, climatisation, matériels informatiques… Tout fonctionne à base du solaire au siège de la société à Lomé.

Cette expérience, KYA-Energy Group la partage avec d’autres utilisateurs du solaire - particuliers ou entreprises. Dans le déploiement de ses projets, l’entreprise met l’accent sur l’efficacité, de sorte que les utilisateurs atteignent le meilleure ratio investissement/efficacité. Sur ce plan, le produit phare de l’entreprise est KYA-SolDesign. Ce logiciel de dimensionnement, développé par l’unité R&D du groupe et lancé en 2019, offre le meilleur compromis entre la fiabilité technique et l’accessibilité économique des systèmes solaires autonomes. « Il s’appuie sur la méthode KEG. Elle offre un meilleur dimensionnement des systèmes énergétiques à base d’énergie fluctuante et prend en compte les aspects quantitatifs et qualitatifs des besoins énergétiques exprimés au regard de la disponibilité de la ressource », explique-t-on à KYA-Energie Group.

Au cabinet d’expertise en développement économique et social en Afrique - CEDS-Afrique, la facture d’électricité est ainsi passée de 130 000 FCFA avec la CEET à 17/19 000 FCFA avec l’adoption du solaire, constate le responsable du cabinet Komla Kuassi Agbové. A l’instar de l’État, qui répond aux besoins à tous les niveaux, KYA-Energy Group s’est elle aussi inscrite dans cette dynamique. « L’objectif est d’accompagner la politique verte globale », atteste le PDG Azoumah. Et, en sus de la production, du déploiement, du suivi et de la maintenance, les activités du groupe se démarquent par la recherche. « C’est l’ADN du groupe », soutient le professeur.

KYA-Energy Group peut se targuer d’être un des acteurs de premier rang de l’innovation au Togo. En 2018, KYA-SoP a remporté le premier prix de l’innovation de la BOAD. Ce produit, destiné à l’électrification des centres de santé, des écoles, des PME/PMI et des ménages ruraux/urbains, est composé d’unités solaires de transformation. Ces « groupes électrosolaires » sont des systèmes solaires compacts, autonomes, hybrides, mobiles, modulaires et multiservices.

Avec la pandémie du Covid-19, l’entreprise a mis sur le marché le KYA-SolWasherKit, un lave-mains automatique qui fonctionne au solaire et sans contact. Un autre produit du groupe, le KYA-FlexyControl permet de gérer l’énergie en améliorant la fiabilité technique et l’utilisation efficiente de la production de tout système solaire. KYA-Energy Group, qui assemble localement des lampadaires solaires, a également conçu KYA-RetrofitKit pour la réparation et la gestion des lampadaires solaires non fonctionnels. Cette synchronisation État-secteur privé mène le pays à son objectif 2030, avec la promesse de desservir l’ensemble de sa population en électricité, tout en réduisant l’impact environnemental grâce aux énergies renouvelables vertes.


Extrait du N° 70 Juillet - Août - Septembre de CIO MAG, pages 45-46

60 vues0 commentaire